Les 10 vagues les plus dangereuses de la planète
Les 10 vagues les plus dangereuses de la planète

Les vagues les plus dangereuses au monde

Voyage autour du globe pour passer au crible les vagues les plus dangereuses de la planète.

1. Jaws

Jaws, Hawaï, la vague qui casse au large surnommée, la mâchoire. c’est l’un des vagues les plus fascinantes. Située du l’archipel de Maui cette vague terrifiante n’a jamais fait de victime.

Cette vague est souvent associé au nom de Laird Hamilton, la référence du surf de gros. C’est aussi sur cette vague que le surf tracté a fait ses débuts.

Il y a peu d’accident sur cette vague car peu de Surfers s’élancent sur cette vague et ils sont tous très expérimentés.

2. Shipstern Bluff

Une vague terrifiante en Tasmanie déroule dans un milieu sauvage au pied d’une falaise.

Le problème de cette vague est que l’eau y est froide et qu’il arrive à la vague de doubler lors du démarrage. Une petite vague qui déferle également dans le mur!

À noter la présence de grands requins blancs et de gros rochers qui tapissent le fond.
Pas de quoi impressionner les surfeurs australiens qui peuvent rencontrer des crocodiles marins sur leurs spots au sud de l’Australie.

https://www.youtube.com/watch?v=txTk-CX7sdQ

3. Teahupoo

une vague qui déroule sur du corail tranchant et à peine plus de 80 cm de profondeur en Polynésie.

Des murs de 8 mètres à 10 mètres peuvent s’abattre sur le reef de Teahupoo. Ce qui frappe tout de suite les gens de passage, c’est de voir cette masse d’eau s’abattre sur le reef avec une vitesse phénoménale.
C’est sans doute pour cela que Teahupoo à la réputation d’être la vague la plus « lourde » du monde!

Une vague dangereuse qui fait plusieurs morts chaque année parmi des surfeurs aguéris…

Cette vague est courbe ou en forme de fer à cheval, c’est à vous de voir. Ce qui rallonge la sortie de la vague et même les plus grands surfer tel Laird Hamilton s’est fait punir par la vague tahitienne récemment.

4. Puerto Escondido

Puerto Escondido, une vague de gros surf qui claque sur de longs bancs de sable, le risque de noyade y est omniprésent.
C’est d’ailleurs le thème du film « Point Break ».

5. Belhara

Au large de Saint-Jean de Luz, France.
Une des plus grosses vagues jamais surfées en Tow-in – surf tracté.

Taille la plus haute de la vague surfée : 20 mètres.
généralement la vague mesure entre 8 et 12 mètres

Cette vague n’apparait que très rarement, uniquement par forte houle, l’hiver.

6. Mavericks

La vague où disparu Mark Foo en 1994.
Mark Foo, un hawaïen surfer de gros qui décéda alors que son leash (lien qui est fixé à la cheville du surfer et à la planche) se coinça dans les rochers.
C’est l’une des explications.

D’ailleurs suite à cette onde de chock que fut la mort de Mark Foo certains surfshops se mirent à proposer des leashs éjectables. Ils suffisaient de tirer sur une petite poignée pour voir le lien se détacher.

La vague de Mavericks se trouve au nord de la Californie à Half Moon Bay. C’est sur ce haut fond que la longue houle du pacifique vient s’écraser. La vague se trouve à 1 kilomètre de la côte et des rochers dépasse parfois de la surface. Il faut aussi rappeler que cette vague est dangereuse car elle avoisine régulièrement les 7 mètres et elle casse de manière imprévisible et très brutale.

7. Waimea Bay

C’est Le spot de gros d’Hawaï.
Elle casse à l’entrée de la Baie une première fois et une deuxième fois au bord de la plage en short-break. Insurfable en surf, mais pas en bodyboard!!

8. Nazaré

Une vague de gros qui se surf exclusivement en surf tracté!
Une vague énorme qui claque juste devant la ville de Nazaré au Portugal.
C’est i m p r é s s i n a n t.
Une vague à vous vacciner pour toujours du surf. C’est d’ailleurs sur cette vague qu’a été battu le record de la vague la plus grande jamais surfée. (MacNamara, 23 mètres)

https://youtu.be/dtVQJCq2cCM

9. Cave Rock

Encore une vague de gros, en Afrique du Sud cette fois-ci.

Mystère.

10. Pico Alto

Une vague de large, au Pérou.

Ce site est très dangereux avec des récifs extérieurs, de grandes vagues qui déroulent en gauches et en droites qui peuvent atteindre 10 mètres pendant le mois de mai.

Ce qui devient dangereux c’est lorsque la vague arrive à saturation, à vouloir surfer trop gros, les surfeurs se retrouvent à chevaucher des vagues qui vont ou qui peuvent casser brutalement et fermer trop vite! C’est le « close out ».
etEt lorsque ces vagues ne ferment pas rapidement elles peuvent rattraper le surfer et l’avaler car la mousse est bien trop puissante.

Enfin en bonus de ce classement des vagues dangereuses nous nous devons de citer :
Padang en Indonésie
El Quemao aux Canaries
Newport Wedge aux États-Unis
Super-Suck Indonésie
Pipeline, Hawaii

Remerciements [email protected]