Au-delà des nuages, Fukushima

20140416-011824.jpg

« Au-delà des nuages » un documentaire sur la tragédie de Fukushima.

Point de départ du documentaire, l’envie pour la réalisatrice de s’impliquer dans le mouvement d’aide aux victimes.

Au fur et à mesure de l’avancer du documentaire on en apprend toujours plus.

Le documentaire commence par le Tsunami puis embraye sur le récit de victimes, qui sont encore choquées et qui essayent de continuer à vivre.

Chaque intervention chaque participant soulève en filigrane beaucoup de questions.

Le nucléaire « c’est les autres »

Le risque lorsque l’on parle de catastrophe nucléaire c’est de ne parler que du passé et d’oublier de faire un peu de prospective…

Les catastrophes c’est toujours possible mais toujours chez les autres et jamais chez nous.
La désuétude de Tchernobile, la tectonique des plaques au Japon et le risque 0 pour la France?

Toujours plus d’électricité

Le tout électrique, le confort à outrance, les voitures électriques et autres écrans, obligent à toujours plus de production d’électricité donc plus de centrales nucléaires donc plus de déchets.

Certaines voix s’élèvent dans ce reportage pour démontrer que la prospérité économique n’apporte pas le bonheur.

Une vision très juste qui ne bascule jamais dans l’utopie et l’idéologie politique.

Je savais que ça allait arriver et je n’ai rien fait ou je n’en ai pas assez fait

Le sentiment de culpabilité au Japon est réel.

Le grand absent

Au delà du nuage dénonce un point très important, l’absence de l’intervention de l’état japonais et du gouvernement en particulier!

Ce sont les japonais qui sont montés au front, qui ont crée des associations pour faire le point sur la contamination et qui font circuler gratuitement des compteurs Geiger.

Vers un éternel recommencement de l’histoire

Loin de tirer des leçons de cette tragédie le Japon s’est lancé dans la course aux JO pour 2020.
Beaucoup d’argent va être dépensé alors que les victimes de Fukushima sont toujours en attente. Plongés dans un « monde parallèle » les victimes de Fukushima sont là sans vraiment être là. Ils vivent avec un poison invisible le césium 134, le césium 137… La contamination radioactive est bien là et pour longtemps.

La démocratie oubliée

En juin et juillet 2012 de grandes manifestations, réunissant 40 000 à 180 000 personnes, ont été organisées tous les vendredis devant les locaux du premier ministre, la presse japonaise a dans son ensemble occultée les faits.
Nous avons connu cette situation en France dans d’autres circonstances… Nous n’avons pas de leçon à donner au Japon.
Pire le parallèle entre France et Japon est flagrant!

qu’attendons-nous pour changer?

Individuellement nous ne pouvons rien faire et les hommes politiques ont démissionnés…

Petit à petit, la société civile par le biais d’associations essaye de faire avancer les choses. Et c’est peut-être là notre seule issue de sortie…

20140416-183716.jpg

  • nuage1962

    elle a en a fait couler l’encre cette catastrophe … de l’encre radio active